Comment se mettre à son compte

Comment se mettre à son compte ?

Se mettre à son compte possède une multitude d’avantages. En effet, cela permet de gagner une grande indépendance, de ne plus avoir besoin de supérieur hiérarchique derrière soi, et de prendre ses propres décisions. Si vous souhaitez vous mettre à votre propre compte, il existe plusieurs solutions pour votre société. En effet, être entrepreneur peut être assez difficile, surtout quand il s’agit de se lancer. C’est pour cela qu’il existe différents statuts juridiques, comme la micro-entreprise ou la société unipersonnelle.

Dans cet article, découvrez toutes les spécificités requises pour se lancer à son compte, en tant qu’auto-entrepreneur. Il y a plusieurs solutions avec chacune leurs bénéfices propres.

Pourquoi faire le choix de se mettre à son compte ?

Décider de se mettre à son compte engendre beaucoup de responsabilités, mais il y a également une multitude d’atouts notables. C’est d’ailleurs pour cela que de nombreuses personnes décident de passer le cap et de devenir indépendant.

Parmi les points les plus importants, on remarque que :

  • Travailler en indépendant permet de ne plus avoir de patron derrière soi.
  • Vous pouvez prendre les décisions de votre entreprise vous-même.
  • Vous gérez votre emploi du temps comme bon vous semble.

De plus, il est possible d’être assisté lors de ses débuts par une société de portage salarial, afin d’évaluer ses chances en tant qu’entrepreneur indépendant. Ainsi, en travaillant à votre compte, vous pourrez vous féliciter d’entreprendre une activité vous-même, et d’être le seul maître de votre réussite. Si vous voulez vous affirmer sur le marché sans être associé à d’autres salariés, choisissez le freelancing en travaillant à votre compte.

Se mettre à son compte en créant une micro-entreprise

Pour commencer, la première solution pour se mettre à son compte lorsque l’on est entrepreneur, est de créer une micro entreprise. Ce statut juridique particulier possède une multitude d’avantages. En effet, il se révèle très simple de créer son entreprise et de la gérer, et les frais sont très peu élevés. De plus, l’entrepreneur possèdera un régime social adapté à ses besoins en tant qu’indépendant.

En effet, posséder le régime social de la micro-entreprise possède beaucoup de bénéfices. Par exemple, vous aurez droit au régime social des travailleurs indépendants, ainsi que le droit d’avoir un prélèvement sur le revenu pour vos impôts. Faire ses comptes n’a jamais été plus facile qu’avec le statut juridique de micro-entreprise, tout est très simplifié pour votre confort si vous tenez bien votre registre des achats et recettes.

Ensuite, choisir ce statut juridique pour créer sa société à son compte permet de protéger ses biens, notamment ses biens immobiliers. En effet, seulement en signant certains papiers administratifs, vos biens seront insaisissables, ce qui est judicieux en cas de problèmes avec votre entreprise que vous aurez lancé à votre compte. Néanmoins, votre maison reste évidemment insaisissable dans la loi française.

Enfin, un entrepreneur ayant choisi le statut juridique de la micro-entreprise ne peut pas diffuser ses comptes chaque année, ou bien prendre des décisions par rapport à sa rémunération mensuelle. Étant lié au régime social de la micro-entreprise, il ne peut pas déduire sa rémunération par rapport à ses bénéfices obtenus à l’année.

Ainsi, vous savez tout des avantages à se lancer à son compte avec le statut juridique de la micro-entreprise

Se mettre à son compte avec le statut juridique de l’EIRL

Pour continuer, une autre solution idéale pour les entrepreneurs qui veulent se mettre à leur compte, est l’EIRL, pour Entreprise Individuelle à Responsabilité Limitée. Comparé aux autres statuts disponibles pour les entrepreneurs indépendants, celui-ci se présente comme une véritable révolution. En effet, il existe aussi l’EURL, Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée, qui était autrefois connue comme le statut idéal. L’EIRL se sert des avantages de l’EURL afin de créer un statut idéal aux entrepreneurs indépendants.

Un entrepreneur indépendant qui veut se lancer à son compte en choisissant l’EIRL, doit tout d’abord effectuer quelques formalités administratives. En effet, il est nécessaire de créer une déclaration d’affectation pour commencer son activité. Ensuite, sachez que dans une Entreprise Individuelle à Responsabilité Limitée, vos gains seront imposés directement sur le revenu, ce qui peut être assez pratique. De même que pour le statut juridique vu précédemment, les entrepreneurs seront affiliés au régime social des travailleurs indépendants.

De plus, grâce à l’EIRL, vous pouvez obtenir une responsabilité limitée, comme son nom l’indique, concernant les biens liés à votre activité. Cela est grâce à la déclaration d’affectation que vous aurez rédigé au préalable, à la création de votre entreprise

Comment se mettre à son compte depuis chez soi

Les autres possibilités pour travailler à son compte

Néanmoins, choisir un statut juridique d’entreprise peut ne pas être la solution la mieux adaptée à vos besoins. Dans ce cas-là vous pouvez choisir un autre type de statut juridique, grâce aux sociétés unipersonnelles. On retrouve donc l’EURL, que nous avons déjà évoquée auparavant, qui signifie Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée. Et ensuite, la SASU qui est assez connue dans le monde de l’entrepreneuriat, de son nom complet Société par Actions Simplifiées Unipersonnelle. Découvrez toutes les caractéristiques de ces statuts juridiques afin de vous lancer au mieux dans le monde du freelance.

L’EURL pour se mettre à son compte

Le principe de l’EURL est très semblable à la SARL, à l’exception que vous êtes le seul associé de l’entreprise. Cela permet alors à un entrepreneur de pourvoir se mettre à son compte dans le cadre d’une société. Dès lors, l’entrepreneur peut bénéficier de beaucoup d’avantages, dont la plupart ne sont pas présents dans une entreprise classique, à part si vous choisissez une EIRL qui permet de combiner les bénéfices d’une société et d’une entreprise.

Si vous obtenez des gains grâce à votre EURL, les impôts seront prélevés directement sur le revenu comme c’est le cas avec presque tous les statuts juridiques. Néanmoins, il y a quelques exceptions à la règle en étant une société, vous pouvez avoir vos impôts directement à votre nom. De plus, si vous désirez posséder les avantages du régime social des micro-entreprises, vous pouvez le faire grâce à une loi établie en 2016 qui donne le droit aux entrepreneurs d’une EURL d’en bénéficier.

Ainsi, grâce à l’EURL, vous pouvez optimiser votre rémunération en redistribuant vos dividendes et recettes. De plus, le principe de ce statut juridique vous autorise à posséder plusieurs associés externes, cela permet de déléguer certaines tâches et vous faire gagner un temps précieux, tout en vous créant un véritable réseau.

Travailler à son compte grâce à la SASU

Faire le choix de la SASU pour monter son entreprise indépendante peut s’avérer judicieux. En effet, si vous êtes intéressé par les spécificités évoquées plus haut dans cet article, mais que vous souhaitez bénéficier des autres avantages de la SASU également, ce statut peut être idéal pour votre activité.

En effet, avec la SASU, vos revenus ne sont pas imposés directement, au contraire, ils seront directement prélevés sur votre société. Mais dans le cas où vous souhaitez tout de même être imposé sur votre revenu, vous pouvez le faire de façon temporaire pendant cinq ans. Au-delà de cette période, vous devez être imposé sur votre société.

Une autre différence notable avec la SASU, est que vous serez au régime social de la Sécurité sociale, et non pas affilié à celui des travailleurs indépendants. De cette façon vous bénéficierez des atouts à être affilié à la Sécurité sociale.