Où s'inscrire pour se mettre à son compte

Où s’inscrire pour se mettre à son compte ?

Vous voulez vous attribuer le statut d’entrepreneur  mais vous ne savez pas comment faire ? Artisans, commerciaux, prestataires de services ou encore dirigeants d’une PME. Pas de panique, nous avons la solution ! Il existe différents sites internet pour se mettre à son compte et se procurer ce statut, nous allons vous expliquer lesquels.

Où s’inscrire pour se mettre à son compte selon le métier

Pour déclarer votre activité en tant qu’auto-entrepreneur, plusieurs sites sont à votre disposition et les démarches à faire sont les suivantes. Tout d’abord, les techniques les plus utilisées en raison de leur gratuité, sont l’inscription sur les sites suivants :

Il vous suffira de vous créer un compte et d’y insérer votre pièce d’identité. Cette inscription est actuellement la plus simple et la plus rapide mise à votre disposition pour se mettre à son compte. Vous pouvez également faire votre déclaration sur papier et la retranscrire au centre de formalité des entreprises (CFE) ou la faire directement sur place. 

En revanche, l’inscription sur place dépendra bien évidemment de votre métier. Il existe trois types d’activités : 

  • activité libérale
  • activité artisanale
  • activité commerciale

Lorsque vous exercez une profession libérale, il vous faudra remplir ce dossier :  https://entreprendre.service-public.fr/vosdroits/R19814. Par la suite, il vous faudra le transmettre au CFE de votre URSSAF.

Lorsque vous exercez une profession artisanale, il vous faudra remplir ce dossier : https://entreprendre.service-public.fr/vosdroits/R39180 et le donner au CFE de votre chambre de métiers et de l’artisanat

En ce qui concerne les professions commerciales, le dossier à remplir sera le même que celui des professions artisanales. En revanche, il faudra le transmettre au CFE de votre Chambre de commerce et de l’industrie.

Autres démarches suite à l’inscription pour se mettre à son compte

En ce qui concerne les professions libérales, le dossier devra contenir le formulaire PO PL micro-entrepreneur et PO CM pour les artisans et commerçants. 

De plus, vous êtes dans l’obligation de créer un compte bancaire spécialement dédié à votre nouvelle activité professionnelle. Vous ne pouvez garder votre compte professionnel, que votre métier soit libéral, commercial ou artisanal. 

Vous êtes dans l’obligation d’établir des factures conformes à la réglementation en respectant les mentions obligatoires et également tenir un registre contenant tous les achats et toutes les ventes. Il est fortement recommandé, pour éviter toutes erreurs, d’utiliser un logiciel simplifié.

Il est évidemment nécessaire de souscrire une assurance professionnelle obligatoire en fonction de l’activité exercée, notamment dans le domaine de l’artisanat ; une assurance pour garantir vos biens professionnels et ceux de vos clients. Il est essentiel de couvrir tous les risques liés à toute activité professionnelle.

En parlant des artisans, y a-t-il des règles à respecter ? Il est vrai que l’artisan a des règles spécifiques à lui-même respecter. En effet, vous n’êtes plus dans l’obligation de suivre un stage préalable à l’installation, mais la formation reste de circonstance. De plus, lors de votre déclaration d’auto-entrepreneur, vous devez obligatoirement disposer d’un diplôme, d’une qualification ou d’une expérience professionnelle correspondant à votre activité.